Hortense Merisier

Miscellanées de prose, vers, pensées, remarques, interrogations, (auto-)critiques, avec cynisme, humour, douceur ou tendresse…


#19 La Maison des Feuilles et les marque-pages

L’usage d’un marque-page devrait être interdit lors de la lecture de La Maison des Feuilles. Je vous conseille d’en avoir plusieurs.

Pourquoi ?

La Maison des Feuilles imbrique plusieurs histoires. Lecture en avant, trouver un point d’arrêt, une fin de scène, repartir en arrière lire les notes de bas de page que j’ai sautées, repartir en avant, ne pas perdre le fil des deux histoires… La lecture est elle-même proche de la concentration qu’il faut pour se repérer dans un labyrinthe.

Pour m’y retrouver, et savoir où j’en suis, j’ai eu recours à des marque-pages (et j’ai préparé de quoi prendre des notes, pour le moment où ce sera nécessaire), mais pour s’y perdre et s’immerger dans l’esprit labyrinthique, les marque-pages devraient être interdits.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :